• w-facebook
  • Twitter Clean

10. Conclusion

La tâche est ardue et le projet ambitieux, mais y aurait-il une autre solution ? D’autres démarches sont en cours, d’autres verront le jour, à chacun.e de choisir sa voie. Il faudra vraisemblablement créer courant 2020 un parti politique s’appuyant sur des valeurs nouvelles et sur la quête du bien commun. Faire se parler des citoyens qui ne se parlent pas, qui ne se connaissent pas et donc ne se comprennent pas, en sera un des enjeux majeurs. La corruption devra être sévèrement réprimée, la liberté de la presse absolument garantie, aucune institution ne fonctionne correctement, le monde actuel est sur-communicant, factice, injuste, très mouvant et complexe. Il faut renverser la table ! Parler de transition écologique en traitant le sujet uniquement sur le plan fiscal n’est qu’un acte de diversion, puéril et mesquin. Le gouvernement, les députés de la REM et leurs alliés nous ont rebattu les oreilles durant des mois avec leur  ̎grand débat ̎ qui est censé incarner un exemple absolu de démocratie. La réalité est plus sombre, lorsque l’on demande leur avis aux meilleurs spécialistes français de l’Intelligence Artificielle, on éclate de rire, ils expliquent qu’aucun algorithme ne peut analyser utilement un contenu de texte complexe sur l’ISF, le CICE ou bien la CSG. Et cerise sur le gâteau, cela suppose que la doléance ne comporte pas de fautes de frappe, d’orthographe ou de syntaxe, on croit rêver ! Les spécialistes de l’IA ajoutent qu’il faudra des années de travail pour analyser l’ensemble des rétributions, il s’agit donc là aussi, d’une escroquerie intellectuelle supplémentaire de la part des gouvernants qui ont clamés sur tous les médias que l’on savait désormais ce que voulait le peuple. On peut écrire des pages et des pages sur les  dérives de ce monde inique, mais y trouvera t-on un quelconque intérêt ? La prise de conscience citoyenne générée par le mouvement des Gilets Jaunes est autrement plus importante, puisse t’elle essaimer dans les esprits du plus grand nombre pour que l’on reprenne enfin le pouvoir que l’on nous confisque depuis si longtemps.