• w-facebook
  • Twitter Clean

3. Constituer des commissions citoyennes élargies, au-delà du mouvement des GJ et des clivages politiques 

Si dans un premier temps ce projet s’articule parfois à partir d’initiatives de collectifs ou de sympathisants du mouvement des Gilets Jaunes, il faut impérativement adjoindre dans ces commissions, des citoyens qui n'ont pas forcément manifesté ou occupé les ronds-points, mais qui ont toutefois majoritairement une vision sociétale commune.

Le monde associatif, pourrait être sollicité favorablement car il compte des personnes qui ont du vécu et des compétences dans des domaines variés et pour qui les termes humanisme et équité ont un sens. Dans le même temps, il sera indispensable de se prémunir contre d’éventuelles tentatives de récupération d’où qu’elles viennent, sous peine de perdre toute crédibilité et toute efficacité. L’élan citoyen majeur qui pourrait découler de notre démarche collective doit être totalement apartisan.   
Il est permis de penser que la multiplicité de ces commissions pourrait générer une mobilisation importante d’une majorité de citoyens, constituée de celles et ceux qui sont soit laissés pour compte, soit assaillis d’impôts et de taxes, soit encore qui ont tout simplement soif de justice sociale et fiscale.