• w-facebook
  • Twitter Clean

7. Animer une réunion

La fonction d’animation conditionne, comme toutes les autres, les bons résultats des commissions des lois citoyennes.

Il est préférable de choisir quelqu’un qui est déjà rompu à l’exercice mais si vous ne trouvez personne de disponible pouvant animer chaque sous-groupe (12 personnes maxi), il faudra « s’y coller ». Pour animer correctement une réunion, il peut se révéler utile de prendre quelques précautions.

7.1 Avant de se lancer dans les réunions de travail (par exemple, 3h à 3h30 entrecoupées d’une pause mais chaque groupe déterminera bien évidemment dans le consensus, la durée de ses travaux), on peut organiser éventuellement une réunion de préparation au cours de laquelle les animateurs présenteraient tous les participants. Ce serait le moment de mettre au point la méthodologie choisie par le groupe de travail, de discuter de la fréquence des travaux, des lieux, des jours et des horaires, des moyens de communiquer, etc, …

7.2 Quelques précautions simples mais conseillées : prévoir des chevalets de bureau en papier ou en carton pour identifier les participants qui doivent avoir évidemment de quoi noter, enregistrer éventuellement les débats (en obtenant l’accord de tous), essayer de trouver des lieux permettant de travailler dans de bonnes conditions.

7.3 Toute réunion doit comporter un objectif qui ne sera pas forcément atteint mais vers lequel il faudrait tendre, les animateurs ne doivent pas perdre cela de vue lors des débats.

7.4 Ils doivent aussi veiller à l’équilibre des prises de parole et à tirer le meilleur de chacun.e des participants dans l’intérêt du groupe, et cela sans être omniprésents. Certaines personnes s’expriment aisément, d’autres moins, certains ont besoin de peu de mots pour faire passer une idée, d’autres encore sont beaucoup plus expansifs. Peu importe, les animateurs doivent arbitrer tout cela avec méthode et sans excès. Il faut parfois demander à un orateur intarissable de bien vouloir conclure son propos comme solliciter l’avis d’un membre de la commission qui est plutôt sur la réserve.

7.5 Enfin, l’irrespect, l’insulte et encore moins la menace n’ont leur place au sein d’un groupe de travail.