• w-facebook
  • Twitter Clean

5. Organiser les travaux d'une commission

Afin d’agir collectivement et simultanément à terme dans l’intérêt du plus grand nombre, il est préférable de travailler avec quelques règles communes et un même objectif. 

En termes d’organisation, la réussite pourrait être conditionnée aux soins apportés dans la constitution de la commission. En fonction du nombre de membres, celle-ci peut être scindée en 2 ou 3 sous-groupes, étant entendu qu’un sous-groupe de 10/12 personnes constitue un maximum pour produire un bon travail collectif qui sera d’autant plus efficient si tout le monde peut s’exprimer profitablement lors des réunions de travail.

Il faut également veiller autant que faire se peut à ce que les sous-groupes soient, à peu de chose près, équilibrés en nombre. Les sous-groupes d’une même commission mettant ensuite leurs travaux en commun pour en faire une synthèse et rédiger les textes des propositions de loi.

Il n’est pas recommandable de se fixer de temps limite pour aboutir, seules comptent l’efficacité et l’avancée des travaux. Les dates et heures des réunions de travail doivent être adaptées en fonction des disponibilités du groupe. Chacun.e n’est pas tenu.e de participer à toutes les commissions même si c’est souhaitable.